Le parrainage d’un lamantin d’Amazonie en partenariat avec l’AMPA

Le lamantin d’Amazonie fait partie de la faune endémique des bassins amazoniens. Cette espèce vulnérable et en danger est depuis plus de 20 ans étudiée à l’AMPA, à Manaus, dans la région Amazonas au Brésil, afin de permettre sa préservation ; et parce que l’AMPA a besoin de soutien pour permettre la réhabilitation de bébés lamantins ayant été secourus de la pêche illégale ou de captures accidentelles, chez Heliconia, nous avons décidé de parrainer un bébé lamantin en finançant 2 années de son alimentation en lait.

Connaissez-vous le lamantin d’Amazonie ?

Le lamantin d’Amazonie, lamantin du Brésil, ou encore en portugais : peixe-boi (littéralement “poisson-boeuf”), est un mammifère aquatique endémique des bassins amazoniens, et la plus petite espèce de lamantin au monde, à côté du lamantin des Caraïbes, que l’on trouve notamment en Floride, et du lamantin d’Afrique de l’Ouest. Pour autant, à l’âge adulte, il peut atteindre 450 kilos et mesurer jusqu’à 3 mètres. Le lamantin d'Amazonie est herbivore, se nourrit d'une grande variété de plantes aquatiques et semi-aquatiques et consomme environ 8 % de son poids vif en nourriture par jour. De cette façon, il contribue au cycle des nutriments dans les rivières et au contrôle des plantes aquatiques dans les lacs.

Nous vous parlions déjà du lamantin d’Amazonie dans un article dédié il y a 2 ans : https://www.voyage-amazonie.com/les-lamantins-damazonie

Au Brésil, bien que protégé par la loi depuis 1967, il continue d'être chassé pour sa viande. L'utilisation croissante des filets maillants a par ailleurs multiplié les enregistrements de captures accidentelles de jeunes, qui se retrouvent séparés de la mère et souvent blessés. D’autres menaces planent enfin sur l’espèce, comme la dégradation de son habitat due à la déforestation ou la construction de barrages hydroélectriques. Pour ces raisons, l'espèce est aujourd’hui considérée en danger dans la catégorie Vulnérable (liste UICN).

lamantins-ampa

 Bébés lamantins d’Amazonie dans un bassin du Parc Aquatique Robin Best(Source image : ampa.org.br/)

L'Associação dos Amigos do Peixe-boi (AMPA)

Depuis sa création en 1974, le Laboratoire des mammifères aquatiques d'Amazonie (LMA) de l'INPA (Institut National de Recherche en Amazonie) a reçu des lamantins rescapés de la chasse illégale et de la capture accidentelle dans les filets de pêche. Le succès de la recherche, du processus de réhabilitation et de gestion des lamantins a permis la création en 2008 du Programme de Réintroduction des Lamantins d'Amazonie, avec le soutien de l’AMPA.

L'Associação dos Amigos do Peixe-boi – AMPA (backlink à intégrer : http://ampa.org.br/ ), créée en 2000, est une organisation qui lutte pour la protection et la conservation des mammifères aquatiques en Amazonie. Dans le but de soutenir la recherche scientifique par la collecte de fonds et de promouvoir la conservation de ces espèces, elle mène une série d'activités à travers des projets socio-environnementaux.

Ce partenariat entre l’INPA et l’AMPA permet la conservation d’un groupe de lamantins dans les bassins du Parc Aquatique Robin Best, à côté de la Bosque da Ciência, à Manaus (AM), qui fonctionne comme un centre de réhabilitation pour ces animaux qui ont été secourus.

Outre le sauvetage des lamantins et les soins apportés aux animaux blessés, les bébés lamantins sont surveillés et encadrés dans des bassins où ils vivent souvent à plusieurs et où ils sont nourris. L’objectif est de pouvoir réhabiliter l’espèce, une fois adulte, c'est-à-dire après avoir atteint l’âge de 2 ans, dans des zones naturelles en semi-captivité, puis directement dans le milieu naturel quand cela est possible.

Jusqu'à présent, l'inclusion de la phase semi-captive dans le protocole a montré un succès de 100 % dans la survie des individus après la libération. Comme il s'agit d'une espèce endémique en Amazonie, la consolidation du programme de réintroduction du lamantin représente une avancée importante dans la conservation de l'espèce et de son habitat.

Le parrainage d’un bébé lamantin par Heliconia

L’AMPA a besoin de dons privés pour réaliser toutes les actions qu’elle mène : les actions de sauvetage, le transport, les soins et l’alimentation des animaux ainsi que les actions de prévention auprès des différentes collectivités génèrent en effet des coûts importants.

Les lamantins tètent pendant une période de deux ans jusqu'à ce qu'ils commencent à manger des aliments solides (légumes et plantes aquatiques).

Un bébé lamantin, dans les premiers mois de sa vie et jusqu’à sa première année, consomme environ 2 litres de lait (composition spécifique) par jour. Rien que l’alimentation d’un animal génère donc un coût d’environ 3000 dollars sur une période de 2 ans. 

Ces animaux sont généralement secourus lorsqu'ils n'ont que quelques jours, c'est pourquoi une alimentation lactée avec des caractéristiques similaires au lait maternel est d'une importance primordiale pour leur survie et leur plein développement pendant leur rééducation.

A partir d'études analysant la composition du lait de la femelle lamantin, les chercheurs de l’AMPA ont pu arriver à une formule équivalente, en utilisant par exemple du lait sans lactose. Les éléments qui composent ce lait spécifique constituent une part importante des coûts d'entretien des lamantins en rééducation dans les bassins.

anahi-heliconia

Anahi dans un bassin du Parc Aquatique Robin Best

 

Puisque nous vivons et organisons des voyages en Amazonie, contribuer à la préservation de la région et de sa biodiversité nous semble primordiale. Le lamantin étant une espèce vulnérable en danger, pouvoir participer financièrement au travail effectué par l’AMPA nous est apparu comme une évidence.

Nous avons dès lors décidé de financer l’alimentation complète (soit une moyenne de 2 litres de lait quotidiens sur 2 ans) d’un bébé lamantin secouru le 9 mars 2022 à Parintins, dans la région du Para, au Brésil, et hébergé et soigné à l’AMPA depuis le 24 mars. C’est la petite sur la photo ci-dessus ! Nous avons invité notre communauté et nos voyageurs à voter pour le prénom de cette petite femelle, et c’est Anahí (prénom indigène, du Tupi “celle qui a une voix douce”) qui a été retenu.

Et ce n’est pas tout : chacun va également pouvoir suivre les aventures d’Anahí et de l’AMPA à travers sa page Instagram : @anahi.heliconia - https://instagram.com/anahi.heliconia/

En tant qu’acteurs du tourisme en Amazonie, nous voulons participer à notre échelle à sa préservation et faire vivre les organismes qui opèrent dans la recherche et les actions environnementales. Nous avons également un rôle de prévention et d’éducation au sein des touristes que nous recevons.

Pour faire un don à l’AMPA

Vous pouvez faire un don à l’AMPA en suivant ce lien : http://ampa.org.br/doar-paypal/

Vous pourrez sélectionner le mode de versement : Mensuel (mensal) - Annuel (anual) - ou Unique (única) - puis la valeur en Reais brésiliens.